• spectacle ADN - Au Festival Avignon 2017
  • logo spectacle ADN - Alexandra David-Neel
  • le Livre du spectacle ADN - Alexandra David-Neel

“Si nos pensees creent notre realite,
alors eduquons nos pensees !”

Prochaines représentations d'ADN

Le jeudi 4 mai 2017 à Orléans
à 20h
espace béraire
la chapelle Saint Mesmin 45380
tarif 15€ - tel 06 58 90 23 43

Le jeudi 22 juin à
Bussang (Vosges) 88540
pour le FFHY


Festival d'Avignon
du 7 au 30 juillet 2017
au Théâtre l'Ambigu
7, rue de la Bourse
Résa: 06 37 91 60 19




*** STAGE ***

Tarif dégressif en fonction du nombre de participants:
entre 4 et 10 participants
de 180€ à 120€

à Pau les 27 et 28 mai 2017

ADN
Alexandra David Neel

Ce spectacle aborde un pan de vie de la grande exploratrice Alexandra David Néel
tout en faisant un parallèle entre ses précieux témoignages datés de 1916/1923
et nos connaissances du 21 ème siècle.

Août 1916, Alexandra David-Néel est depuis 2 ans et demi dans sa caverne ermitage dans l’Himalaya, elle y suit les enseignements de son gourou, le Lama Gonchen de Lachen. 
Elle vient nous faire une incroyable révélation et nous entraîner au cœur de son parcours initiatique.
Alors dans une course folle où sont subtilement tricotées sciences des particules, expériences personnelles et doctrine secrète du bouddhisme tibétain,
le spectateur est invité à devenir complice d'un questionnement formidable et troublant.

Alexandra David Néel

Morte à près de 101 ans le 8 septembre 1969 à Dignes les bains, orientaliste, tibétologue, chanteuse d'opéra, journaliste, écrivaine et exploratrice franc-maçonne et bouddhiste. Elle fut, en 1924 la première femme d'origine européenne à séjourner à Lassa au Tibet, elle est aussi celle qui a importé le bouddhisme en Europe, et par sa vie extraordinaire a certainement contribué à ouvrir la voie pour la libération de la femme.
Ce sont les choses de l'esprit, concernant plus particulièrement la religion et la spiritualité qu'elle regardera toujours comme seules valables. Etant en contact avec des anarchistes libertaires, elle sera très consciente de l'oppression de l'individu dans la société. Elle s'affirmera ardente féministe et revendiquera le droit de l'individu à refuser les contraintes sociales et à suivre sa voix intérieure. C'est un credo qui guidera la conduite de toute sa vie. Elle montrera dès l'enfance une autonomie et une capacité hors de l'ordinaire à ne pas rentrer dans le moule commun. Femme aux multiples talents, elle était également musicienne. Devant gagner sa vie à la suite de revers financiers de sa famille, elle connaitra une brève carrière de chanteuse lyrique et se produira principalement dans l'Indochine d'alors (le Vietnam d'aujourd'hui).
Elle se mariera à Tunis avec Philippe Néel, un homme qui ne la comprenait pas et ne partageait pas ses aspirations spirituelles. Elle regrettera immédiatement ce mariage et tombera dans l'une des crises de neurasthénie qui l'affecteront à plusieurs reprises au cours de sa vie. Elle n'en sortira que quand il lui proposera de faire un grand voyage, seule, en Asie.
C'est ce voyage — qui durera quatorze ans — qui révélera tout ce qu'elle portait en elle de force et de richesse spirituelle. Quand ils seront séparés par des milliers de kilomêtres pendant toutes ces années, son mari deviendra un confident et un ami cher à qui elle écrira des lettres superbes, regroupées dans son journal de voyage.
Mais même ami, même désireux de la comprendre et de l'aider, il restera étranger à son intérêt prédominant pour la spiritualité. C'est pourquoi il sera si important pour Alexandra de rencontrer Yongden, son fils adoptif. D'origine tibétaine, il regardera Alexandra comme son guide spirituel, partagera sa pratique bouddhiste et trente ans de vie et de quête commune avant d'être emporté en vingt-quatre heures par une crise d'urémie foudroyante qui laissera sa mère adoptive écrasée de douleur et de solitude alors qu'elle a déjà quatre vingt ans.
Ce n'est que dix ans plus tard qu'elle rencontrera Marie Madeleine Peyronnet qui l'accompagnera avec fidélité dans son dernier parcours (dix ans) et qui oeuvrera inlassablement pour perenniser les écrits laissés par Alexandra et sera à l'origine de la fondation de Digne.
Alexandra David Neel a beaucoup écrit, car elle vivait de sa plume et de ses conférences. Elle s'est essayé à différents genres. Ses ouvrages d'enseignement spirituel sont d'une remarquable clarté et démontrent sa profonde connaissance du bouddhisme. Devenue célèbre, elle se trouva sollicitée pour guider spirituellement des personnes qui lui écrivaient. Mais, femme de grande intégrité et connaissant ses propres limites, elle n'a pas voulu endosser cette charge et refusa toujours de répondre à cette demande.
adn-show